Acrobate aérienne

Tissus aériens

Jälkel, Banshee, Transe Express (Lustre Musical – Cabaret Chromatic), Guy Alloucherie, Bulle, Udara, Les Noctambules, Madrugada, Couleurs Mécaniques, festivals, évènements…

Corde volante

(…) un lance-femme qui cherche à tout instant à se débarrasser de la voltigeuse qui soudain lâche les mains, corps projeté tête en avant (…)

Cahin-Caha, Guy Alloucherie-HVDZ, CARNA, Les Colporteurs, Jälkel, Les Noctambules, Transe Express (Cabaret Chromatic – Maudits Sonnants), Cahin-Caha (Lacrimae), Le Mystérieux Art du Stulugatnuch (Galiléo), Studios Cirque de Marseille (Magrugada), Nil Admirari, Couleurs mécaniques, Malabar, Udara, Pagnozoo, numéros, festivals et évènements.

Extrait de l’article d’Hedi Kaddour « Alloucherie raconte, et pendant ce temps, entre cinq et dix mètres au dessus du sol, face à nous, une voltigeuse troue l’espace, à la corde volante : il faut imaginer l’équivalent d’un trapèze volant mais sans la barre rigide du trapèze, une corde qui fonctionnerait à la façon d’un gigantesque lance-pierre, un lance-femme qui cherche à tout instant à se débarrasser de la voltigeuse qui soudain lâche les mains, corps projeté tête en avant vers le public, et au dernier moment retenu par les chevilles, le corps et la corde repartent en arrière, la corde pourrait se calmer, la voltigeuse la provoque, lui redonne de l’énergie, de l’élan, et Guy Alloucherie raconte « que parfois ça arrivait, un éboulement, et un type disparaissait, c’était son dernier fils à Lherbier, Lherbier, le père il avait été mineur et il réparait nos chaussures, c’était le cordonnier des corons ». La corde volante s’est calmée, on a quelques secondes pour un sentiment qu’on n’éprouve pas d’ordinaire au théâtre, parce que ce sentiment n’y est pas programmé : de l’estime pour cette voltigeuse, s’il fallait ajouter un adjectif, ce serait immense estime, l’acrobatie comme retour d’une production morale. La corde est à nouveau repartie dans la violence, va se débarrasser de la voltigeuse qui glisse et se trouve retenue sous les bras, la corde repart encore plus haut vers le plafond, cherche à se libérer, c’est la voltigeuse qui est libre, et leGrand Duduche parle de liberté, et de Christian Boltanski, « Christian Boltanski en fait, il s’appelle Liberté Boltanski comme mon cousin, qui s’appelait Liberté Alloucherie, mon oncle il l’avait appelé comme ça parce qu’il était communiste et délégué CGT, c’est le même nom que le journal communiste, le journal Liberté, mais Liberté c’est dur à porter, Liberté viens manger, Liberté, va t’amuser, Liberté va faire les commissions… » donc c’est Christian Boltanski, l’homme de la photo, de la vidéo, des installations, on y pense fugitivement, passé des formes, passé des gens, le récit continue, parle maintenant de la ducasse et des dernières frites complètement grillées au fond du cornet, et les autres considéraient ceux des corons comme des gens violents et grossiers, pour eux ça n’était pas bien vu de fréquenter quelqu’un des corons « et nous, on pensait que les gens de l’extérieur qui s’intéressaient à nous, ça ne devait pas être des gens bien puisque les gens bien nous méprisaient, tu vois quoi ! ». La voltigeuse cheveux au vent, jupe noire au vent : il n’y a pas de vent, c’est elle qui crée les frottements de l’air qu’elle affronte, et l’on entend sa respiration de plus en plus forte au fur et à mesure que monte la fatigue et la demande d’oxygène, elle se bat et Duduche raconte un père ouvrier, « l’ouvrier y se bat aux côtés de ses camarades, y discute pas avec la direction », ce père n’a jamais parlé avec la direction, « même pas celle de sa maison de retraite », Alloucherie cesse de parler sur ce mot, retraite, la voltigeuse continue à provoquer la corde, à créer les vagues qui lui font des ressacs toujours plus violents, sur une musique maintenant d’oratorio, pendant que sur l’écran de fond de scène des gens apparaissent, filmés l’un après l’autre sur le seuil de leur habitation, petites maisons colorées, blanc, bleu, jaune, rouge brique, vert, tout est toujours impeccable, vertiges de l’acrobatie et placidité des images, les gens sont calmes, souvent âgés, un peu fatigués de la vie, parfois souriants, parfois pas, ils sont silencieux, c’est la corde qui raconte leur vie. Elle aussi va se calmer. » Extrait de l’article LE THEATRE de Hédi Kaddour, au sujet de BASE 11/19 de la Cie HVDZ-Guy Alloucherie

Recherche sur matériaux

Création d’un matériau à base de film plastique, apparait tantot comme une cascade, tantot comme une trace d’eCréation d’un matériau à base de film plastique, apparait tantot comme une cascade, tantot comme une trace d’escargot, une goutte, le bruit aussi et surtout, très organique, bruit de la marée, du bruissement des feuilles. Carna, Base 11/19, Rose, Jälkel/Inside the Loop. . Essai sur de la dentelle Corde volante montée sur poulies pour Carna Corde de 30m de long sur énormes poulies pour l’escarpolette de Fragonnard, Cabaret Chromatic, et Rose (Cahin-Caha)

Corde lisse, trapèze volant, danse voltige

Comédienne

Comédienne
APRES LA GUERRE

Court-métrage de Sylvain Dreyer (2016)
Court-métrage de fiction HDV couleur 16/9, son stéréo, 12 min. © Sylvain Dreyer, 2016 Avec Jean-Thierry Cheyroux, Émilie Franceschin, Manuelle Haeringer Image : François Passerini Son : Amandine Poirson Réalisation : Sylvain Dreyer Postproduction Artice/UPPA Musique : La Magnétique Synopsis « Un jeune homme est assis dans un car. Un jeune soldat français, de retour du Mali. A son arrivée dans une petite ville en bord de mer, il erre de ruelles en cafés et finit par retrouver deux anciennes amies… » Fortement impressionné par les témoignages de soldats en situation de stress post-traumatique (SPT), j’ai voulu faire un film simple et sans pathos, qui soit aussi un hommage au cinéaste Jacques Rozier. Un film tourné à La Ciotat

PENDANT CE TEMPS

Création en cours, 1ère lecture à Paris le 25 avril 2017
Texte inédit de Denis Lachaud
M.e.s. Emmanuelle Rigaud, Cie Les Alouettes Naïves

Une femme est enfermée. Cette femme a un enfant. Comment va-t-elle maintenir le lien avec lui, le transformer et peut-être en inventer un nouveau plus fort que le supposé instinct maternel ?Une femme est enfermée. Cette femme a un enfant. Elle dedans, lui dehors. Comment va-t-elle maintenir le lien, le transformer et peut être en inventer un nouveau, plus fort que le supposé instinct maternel. Avec elle on va remonter dans le temps, retraverser des moments de ruptures jusqu’à celui où un autre choix aurait peut-être été possible. Dans le silence intérieur que provoque la prison y a-t-il un moyen d’échapper aux oubliettes dans lesquelles on se jette soi-même ? Comment transmettre la liberté quand on est soi-même piégé dans de multiples fils ? Le texte commandé par la metteure en scène Emmanuelle Rigaud à l’auteur Denis Lachaud sera accessible à partir de 14 ans. « L’enfant » ne sera pas sur scène mais il sera dans la salle. C’est à lui que l’on s’adresse : l’enfant d’aujourd’hui et l’enfant d’hier, celui que nous avons tous été. texte original de Denis Lachaud conception et mise en scène Emmanuelle Rigaud avec Emmanuelle Rigaud et Manuelle Haeringer (distribution en cours) Mars 2017: DENIS LACHAUD reçoit la bourse aux auteurs du Centre National du Livre pour l’écriture de PENDANT CE TEMPS.Une femme est enfermée. Cette femme a un enfant. Comment va-t-elle maintenir le lien avec lui, le transformer et peut-être en inventer un nouveau plus fort que le supposé instinct maternel ?

« Les Absentes » de Jérémy Parrot

Court-métrage de Jérémy Parrot
25′
Rôle principal

Actuellement en post-production
Prod. : Opsis production

Actuellement en post-production Court-métrage de 25 min, Réalisateur : Jeremy Parrot Production : Opsis production Avec : Manuelle Haeringer, Alexandre Szuren, Amandine de Bouchard Rôle principal : Clémence Résumé du film : Une femme d’une trentaine d’années, Clémence, se retire avec sa petite fille dans la maison de campagne familiale afin de se consacrer à l’illustration d’un conte d’Andersen que son éditeur lui a confié. En arrivant, elle place l’enfant chez une jeune fille du village pour travailler tranquillement. Au fur et à mesure de la création des illustrations et de l’isolement, elle perçoit des éléments étranges dans son environnement et se livre malgré elle à une introspection douloureuse. Perdant de plus en plus ses repères, elle est épaulée par son frère qui l’aidera à affronter une vérité dérangeante… Le film assimilé au drame ou au thriller psychologique reposant sur les difficultés du personnage principal face à sa maternité, se rapproche des univers d’Alfred Hitchcock (Vertigo) et de Roman Polanski (Rosemary’s baby) et s’exprimera par une esthétique atemporelle liée au conte qu’illustre l’héroïne.

« Henry », de Francis Kuntz

Premier long-métrage de Francis Kuntz de Groland (Canal +) :

Avec F. Kuntz, Elise Larnicol, Bruno Lochet, Bruno Ricci, Gustave de Kerven, Jean-François Derek, Paulette France…

HENRY Premier long-métrage de Francis Kuntz de Groland (Canal +) : S’il n’était pas si minable, ce serait une véritable ordure! Rôle : Chloé, chanteuse de baloche (chansons de Ramon Pipin, Au Bonheur des Dames) Avec Kafka (Francis Kuntz), Elise Larnicol, Bruno Lochet, Bruno Ricci, Gustave de Kerven, Jean-François Derek, Paulette France, Frankie Pain… Réal. : Kafka & Pascal Rémy Production : Les Films en Hiver Sortie en salles: 31 mars 2010 Aujourd’hui disponible en DVD et sur le net, diffusion TV C+ mai/juin 2011 La chanson ! ToietMoi song . (…) J’ai bien aimé également l’apparition, dans le rôle d’une femme en colère de Manuelle Haeringer, toute en fraîcheur. Celle-ci, qui n’est pas lorraine, joue très bien le local, et son incartade en dehors du théâtre gestuel est un vrai bonheur. Henry Chronique Le Monde

Photos : Franck Landron

http://www.cinemas-utopia.org/toulouse/index.php?id=930&mode=film

http://www.les-films-en-hiver.com/henry.html

http://www.shellac-altern.org/actualite/146-qhenryq-seme-la-zizanie-sur-les-ecrans-

La Grave et Burlesque Equipée du Cycliste

La GBEC

Cie théâtrale dirigée par Mohamed Guellati

Théâtre d’intervention

Safari Banlieue

Ξ Théâtre d’intervention (Arc et Senans, Dôle – 2008)

Ξ Safari Banlieue : spectacle de rue déambulatoire qui invite le public de centre-ville à la découverte de la banlieue à bord d’un double-bus.  S’appuie de façon ironique sur les fantasmes multiples que l’on peut projeter sur la banlieue et dénonce de manière burlesque le « rapport exotique» que l’on peut avoir vis-à-vis d’un quartier. (Besançon – 2009)

http://www.lagbec.com/

Créations

OBJET NATURE/Cie Les INTOUCHABLES

OBJET NATURE Les Intouchables« Je ressens le monde comme une tragédie ; un compte à rebours implicite mais toujours présent. Suspendue dans le vide, en proie au danger, je me raccroche à des racines imaginaires, toujours à même de basculer dans le néant, heurtée par la violence sourde d’une catastrophe annoncée. Pénélope Hauserman

Pièce 27′ Extérieur/Intérieur

jour et nuit

PENDANT CE TEMPS

Création en cours

1ère lecture 25 avril 2017, Paris

Une femme est enfermée. Cette femme a un enfant. Elle dedans, lui dehors. Comment va-t-elle maintenir le lien, le transformer et peut être en inventer un nouveau, plus fort que le supposé instinct maternel.
Avec elle on va remonter dans le temps, retraverser des moments de ruptures jusqu’à celui où un autre choix aurait peut-être été possible. Dans le silence intérieur que provoque la prison y a-t-il un moyen d’échapper aux oubliettes dans lesquelles on se jette soi-même ? Comment transmettre la liberté quand on est soi-même piégé dans de multiples fils ?
Le texte commandé par la metteure en scène Emmanuelle Rigaud à l’auteur Denis Lachaud sera accessible à partir de 14 ans.

« L’enfant » ne sera pas sur scène mais il sera dans la salle.
C’est à lui que l’on s’adresse : l’enfant d’aujourd’hui et l’enfant d’hier, celui que nous avons tous été.

texte original de Denis Lachaud

conception et mise en scène  Emmanuelle Rigaud

avec Emmanuelle Rigaud et Manuelle Haeringer (distribution en cours)

Mars 2017: DENIS LACHAUD reçoit la bourse aux auteurs du Centre National du Livre

pour l’écriture de PENDANT CE TEMPS.

Cahin-Caha

≡ ROSE

Création 2013

I saw Eros, Sore was I

ROSE examine nos désirs et nos pertes.
Fouillant dans notre intimité ROSE pose les questions :
Que faut-il perdre pour que désir devienne intimité ?
Quʼest-ce qui part pour que je sois ?

M.e.s. : Gulko

Février 2013 à MP13 Marseille, 10 au 18 juillet 2013 en Avignon, 17 au 22 août à Prague (Letni Letna)

vidéo

≡ LACRIMAE

Festival Letni Letna – Prague 2012

Galiléo, Le Mystérieux Art du Stulugatnuch

Création 2012

Ballet aérien et acrobatique grand format, 45′

Conception & Direction Artistique : Fred Delaunay

http://www.stulugatnuch.com/index.php?option=com_content&view=article&id=109&Itemid=94&lang=fr

Diva d’Eau, Cie Transe Express

Opérette  Aquatique

CRÉATION 2012

Au croisement de deux mondes, le peuple de l’amont descend le Rhône et celui de l’aval le remonte.

Une histoire naïve et humaine tient lieu d’argument. Fil rouge d’un récit mythique et populaire laissant place à la hardiesse technologique des inventions flottantes et à la poésie irréelle des images fugitives portées par les sites naturels. Raymonde vient de l’amont, elle descend avec le fleuve, sa voix haut perchée comme les neiges d’antan a le son cristallin des glaciers. Sa robe crinoline est une montagne flottante.

Valérian vient de l’aval, de la Camargue, sur son fidèle destrier, il emprunte le chemin de halage. Il vient du Sud et sa voix mâle charrie les alluvions du blues. Nous vous laissons imaginer la rencontre improbable entre ces 2 héros. Opéra bucolique où musique et chants mèneront la danse. Il semble que le destin joue contre eux.

Maudits Sonnants, Cie Transe Express

Maudits Sonnants, carillon céleste, spectacle de rue grand format qui voyage, qui voyage…

Embarquée dans cette lumineuse aventure depuis 2004, prochain départ pour le Mexique en juin 2017

Corde, trapèze, tissus.

Bulle, Cie Le Myst. Art du Stulugatnuch

Théâtre aérien

.

.

Ξ ‘LA THEORIE DE MIE’ : Pièce de rue – théâtre gestuel/cirque – Création 2011

Ξ ‘BULLE, Voyage à Slumberland’ : Spectacle évènement grand format

Vidéo ‘La Théorie de Mie’.

http://www.stulugatnuch.com/

CABARET CHROMATIC

Spectacle fauve – Création 2008

M.e.s : Gilles Rhode

Un cabaret circassien qui met en piste les émotions liées à la couleur, à la peinture, aux délires de lumières. Placés autour du cercle chromatique dont Newton eut le premier l’idée, les spectateurs se voient pris dans le prisme. Tour à tour, ils figurent les touches d’un tableau pointilliste, ou s’intègrent dans un tableau vivant en trois dimensions que la troupe compose et agence sous leurs yeux, tels La Liberté guidant le peuple de Delacroix, La Nef des fous de Jérôme Bosch, l’Angelus de Millet…

Corde volante 25m long sur poulies et contre-poids humains, tissus aériens, danse, manzana, jeu

Guy Alloucherie, Cie Hendrick Van Der Zee

BASE 11/19 – Création 2007

Théâtre physique politique

Cirque, danse, théâtre, vidéo

Conception artistique Guy Alloucherie, Martine Cendre et Howard Richard «La Base 11/19», c’est le carreau de mine où se trouvent les puits 11 et 19, à Loos-en-Gohelle, dans le bassin minier du Pas-de-Calais. Le 11/19, c’est le lieu où sont installées la scène nationale Culture Commune et notre compagnie, H. V. D. Z. Faire un spectacle à partir du 11/19, c’est raconter ce qu’on y fait et ce qui nous y a amenés ». C’est aussi l’occasion d’une nouvelle création où le cirque s’ouvre à la danse, au théâtre, à la vidéo, et où la scène accueille le monde qui l’environne. Un spectacle bariolé, impur, militant, énergique, afin de raconter au mieux ce qu’est le 11/19, et un combat mené pour «créer ensemble des nouvelles formes d’art»

Mise en scène Guy Alloucherie
Avec Lionel About, Guy Alloucherie, Frédéric Arsenault, Mathilde Arsenault-Van Volsem, Frédéric Barrette, Camille Blanc, Blancaluz Capella, Martine Cendre, Didier Cousin, Alexandre Fray, Manuelle Haeringer, Dorothée Lamy, Marie Letellier, Rafael Moraes
Production compagnie Hendrick Van der Zee [HVDZ] – Culture Commune, Scène Nationale du Bassin minier du Pas-de-Calais – La Comédie de Béthune, Centre Dramatique National du Nord-Pas-de-Calais – Le Fanal, Scène Nationale de Saint-Nazaire – L’Odéon, Théâtre de l’Europe – Le Théâtre de Cavaillon, Scène Nationale – Le Théâtre des Salins, Scène Nationale de Martigues. Avec le soutien de la Ville de Lens et l’aide à la création Cirque de la DMDTS.

Tournée 2007/2008/2009

Corde volante, danse, body art, jeu

Article Le Théatre par Hedi Kaddour

http://www.hvdz.org/Base_11_19_1.php

_________________________________________________________________________

VEILLEE # 11/19 (2)

Loos en Gohelle – Sept. 2009 ‘Une Veillée, c’est aller à la rencontre des gens par tous les moyens, cirque, danse, théâtre, vidéo… Durant deux semaines, les artistes de la compagnie HVDZ parcourrent la ville, proposent des actions artistiques, filment et parlent avec les gens. A l’issue de cette résidence, la compagnie donne rendez-vous aux habitants pour une soirée, un film, un spectacle dont la ville et sa population sont le personnage principal.’

Tissus aériens, danse, textes

http://www.hvdz.org/veillees1.php

Couleurs Mécaniques

Ξ Saalaire de Rien, cirque de rue, création 2003, m.e.s. Laurent Michelier/JM Gibon

Tournée France/International 2003-2006  – Corde volante, tissus, jeu

Ξ Les Fouturisques, cirque de rue, re-création 2003, m.e.s JM Gibon

Tournée France/International 2003-2006 – Tissus, jeu

Les Noctambules – Michel Nowak

Ξ Le Pylone, Cirque de rue, 1h

Ξ La Lune, Cirque de rue, 1h

Ξ Spectacles-évènements particuliers

Ξ Ateliers et cours de cirque

Corde volante, tissus aériens, fil, échasses

Malabar

Ξ HELIOS, spectacle de rue

M. e.s. : Sylvestre Jamet

Spectacle anniversaire de la Communauté de Communes du Grand Rodez, 2004

Helios dans un 360° d’images

Corde volante

Nil Admirari – Serge Calvier

Spectacles évènements de Nil Admirari / Serge Calvier :

Ξ Bateau Fantôme, Festival de l’Oh! Paris – 2004  – Spectacle aérien sur un péniche – Duo de Corde volante

Ξ Fête de la Science, Cité des Sciences de la Villette, Paris – 2004 – Spectacle aérien dans l’enceinte de la Cité – Duo de Corde volante

Nuit Blanche de Rome, G. B. Corsetti

Il Mondo in una Notte, plateau international, m.e.s. G. B. Corsetti  – sept. 2007

Corde volante Jälkel

Cirque Théâtre d’Elbeuf, Inauguration

Inauguration du Cirque Théâtre d’Elbeuf

d’après une proposition de Roger Leroux – déc. 2007

Création, spectacle inédit
Le spectacle présenté les 14, 15 et 16 décembre 2007 a été créé spécialement pour la réouverture du Cirque-Théâtre.
Premier d’une longue série, il signe les retrouvailles entre le lieu, les artistes et le public après plus de 12 ans de fermeture.
Inaugurant aussi l’entrée du Centre des arts du cirque de Haute-Normandie dans le cirque en dur, il réunit sur la piste une vingtaine d’artistes issus d’horizons différents. Du centre de la piste aux dessous de la coupole, ils habitent ce vaste monde intérieur de leurs acrobaties, voltiges aériennes, fantaisies clownesques et remuent la poussière de ce lieu centenaire en marquant de leur patte créative ce territoire qui leur est désormais dédié.

Mise en piste : Jérôme Thomas, Jean-Marie Maddeddu

Artistes de cirque:
Jérôme Thomas
Jean-Marie Maddeddu
Manuelle Haeringer
Marie-Anne Michel
Les Colporteurs
Cirque Aïtal
Le p’tit Cirk
Cridacompany

Corde volante

Le Luthier de Venise – Théâtre du Châtelet

LE LUTHIER DE VENISE

Opéra de Gualtiero Dazzi

Mise en scène : Giorgio Barberio Corsetti

Théâtre du Châtelet – Création 2004

Corde en U, corde lisse, jeu

Les Colporteurs

DIABOLUS IN MUSICA

Pièce de cirque-théâtre d’après ‘Diableries’ de Mikhail Boulgakov – 2004

Diabolus in musica, c’est l’histoire surréaliste d’un bon petit fonctionnaire qui… fonctionne très bien jusqu’au jour où tout se déglingue autour de lui. Satan semble mener le bal dans un monde administratif qui se met à le harceler et le tourmenter : les secrétaires dansent sur un fil, le téléphone l’agresse, les dossiers s’envolent, le mobilier se révolte. Monsieur K, ivre de vin de messe, ne fera pas long feu dans cet univers dément.

Une création collective, mise en scène par Antoine Rigot
assisté de Cécile Kohen
avec Sophie Béguier, Sophie Kantorowicz ou Manuelle Haeringer, Xavier Martin, Agathe Olivier, Xavier Ressegand ou Olivier Roustan, Gen Shimaoka, David SoubiesM.e.s. Antoine Rigot

Remplacement Sophie Kantorowitz et re-création 2004 corde volante, trapèze volant, fil, jeu.

VIDEO http://www.lescolporteurs.com/27/les-colporteurs/diabolus-in-musica/


APERO-CIRQUE

Spectacle de tréteaux pour les places de village – 2004

Il faut savoir que nous sommes une famille d’un sang plutôt mélangé dont l’origine remonte à il y a environ 25 ans, au moment où, « non-enfants de la balle » nous nous sommes glissés sous la toile du chapiteau. Nous avons connu la gloire, vécu nos joies et nos drames… et fait le tour du monde. Nous avons joué sous notre chapiteau et bien d’autres, dans des théâtres grands et petits, sous les étoiles aussi… L’Apéro-Cirque est un hommage à tous les saltimbanques, bateleurs, bonimenteurs d’autrefois dont nous sommes les héritiers.

Création collective avec :
Sophie Béguier, Sophie Kantorowicz ou Manuelle Haeringer, Angela Laurier, Xavier Martin, Agathe Olivier, Xavier Ressegand ou Olivier Roustan, Antoine Rigot, Gen Shimaoka, David Soubies

Remplacement Sophie Kantorowitz et re-création 2004 corde volante, corde lisse, jeu.

Photos http://www.lescolporteurs.com/27/les-colporteurs/l-apero-cirque/

Studios de Cirque de Marseille – Pierrot Bidon

TOMBES DU CIEL – Circo da Madrugada

Spectacle de rue grand format qui met en scène une légende brésilienne : tous les 500 ans les anges descendent du ciel afin de goûter aux plaisirs terrestres. Fuite des cieux, ou permission des dieux ?…

M.e.s : Pierrot Bidon & Stéphane Girard

Corde volante, tissus, aériens sur cordes, tyroliennes, jeu

PLACE DES ANGES

Surprise de rue grand format, une toile invisible tirée entre les toits les plus hauts de la ville, anime, habille, habite le ciel urbain par ces anges venus humer l’air du temps, glissant le long de leurs fils de soie. Ils filent, traversent, fusent, se prélassent et tournent tournent comme des petits choux à la crème, tournent et se déroulent jusqu’à nous, finalement. On croirait voir des nouveaux modes de transport urbain à la Peeters & Schuiten. Et il est dit que nous baigneront dans un ciel de plumes.

M.e.s : Pierrot Bidon & Stéphane Girard

Tyroliennes, aériens sur cordes, jeu

Sur les tournées de Buenos Aires (2010), Bordeaux (2009), Madrid (2006)

http://studiosdecirquedemarseille.wordpress.com/

Presse

OBJET NATURE, Cie Les Intouchables

Solo pour une acrobate et un jardin suspendu.

« Je ressens le monde comme une tragédie ; un compte à rebours implicite mais toujours présent. Suspendue dans le vide, en proie au danger, je me raccroche à des racines imaginaires, toujours à même de basculer dans le néant, heurtée par la violence sourde d’une catastrophe annoncée. » Pénélope Hauserman

Pièce 27′ Extérieur/Intérieur

jour et nuit

MAUDITS SONNANTS, Cie Transe Express

Maudits Sonnants, carillon céleste, spectacle de rue grand format qui voyage, qui voyage…

Embarquée dans cette lumineuse aventure depuis 2004.

Corde, trapèze, tissus.

CABARET CHROMATIC, Cie Transe Express

Spectacle fauve – Création 2008

M.e.s : Gilles Rhode

Un cabaret circassien qui met en piste les émotions liées à la couleur, à la peinture, aux délires de lumières. Placés autour du cercle chromatique dont Newton eut le premier l’idée, les spectateurs se voient pris dans le prisme. Tour à tour, ils figurent les touches d’un tableau pointilliste, ou s’intègrent dans un tableau vivant en trois dimensions que la troupe compose et agence sous leurs yeux, tels La Liberté guidant le peuple de Delacroix, La Nef des fous de Jérôme Bosch, l’Angelus de Millet…

Corde volante 25m long sur poulies et contre-poids humains, tissus aériens, danse, manzana, jeu

DIVA D’EAU, Cie Transe Express

Opérette  Aquatique

CRÉATION 2012

Au croisement de deux mondes, le peuple de l’amont descend le Rhône et celui de l’aval le remonte.

Une histoire naïve et humaine tient lieu d’argument. Fil rouge d’un récit mythique et populaire laissant place à la hardiesse technologique des inventions flottantes et à la poésie irréelle des images fugitives portées par les sites naturels. Raymonde vient de l’amont, elle descend avec le fleuve, sa voix haut perchée comme les neiges d’antan a le son cristallin des glaciers. Sa robe crinoline est une montagne flottante.

Valérian vient de l’aval, de la Camargue, sur son fidèle destrier, il emprunte le chemin de halage. Il vient du Sud et sa voix mâle charrie les alluvions du blues. Nous vous laissons imaginer la rencontre improbable entre ces 2 héros. Opéra bucolique où musique et chants mèneront la danse. Il semble que le destin joue contre eux.

IMPLOSION SUSPENDUE, Cie Les Intouchables

IMPLOSION SUSPENSUE, Cie Les Intouchables

Duo de 30′, intérieur ou extérieur

Huit trapèzes alignés, suspendus à différentes hauteurs, et deux artistes au point de contact entre la danse et le cirque contemporain. Une traversée aérienne chaotique, métaphore de notre époque, rapide, parasitée, entrecoupée. (extrait article Télérama)

ROSE, Cie Cahin-Caha

Création 2013

I saw Eros, Sore was I

ROSE examine nos désirs et nos pertes.
Fouillant dans notre intimité ROSE pose les questions :
Que faut-il perdre pour que désir devienne intimité ?
Quʼest-ce qui part pour que je sois ?

M.e.s. : Gulko

Février 2013 à MP13 Marseille, 10 au 18 juillet 2013 en Avignon, 17 au 22 août à Prague (Letni Letna)

vidéo